Avec le retour de la belle saison, les routes se couvrent de piétons, de vélos, de motos… sans oublier les automobilistes, les camionneurs et tous les autres usagers de la route. Pour faciliter cette cohabitation, jetons ici un œil aux bonnes pratiques avec des informations tirées du blogue La Capitale.

Ce n’est pas un secret, le partage de la route pose certains défis : le principal est la sécurité!

En auto ou en véhicule récréatif

Les automobilistes doivent redoubler de vigilance l’été, en raison du nombre accru d’usagers de la route. En plus de respecter le code routier et de détenir une assurance auto, ils doivent surveiller l’emportiérage : c’est la dangereuse collision entre un cycliste et une portière de voiture ouverte à l’improviste.

Les conducteurs d’autocaravane ou ceux qui tractent une roulotte ou une tente-roulotte composent avec d’autres contraintes : le poids, la longueur et la largeur de leur « convoi » demandent plus de précautions. Ils doivent par exemple signaler tôt leur intention de tourner ou de changer de voie. Ceux qui les croisent, de leur côté, doivent éviter de leur couper le chemin pour leur laisser un temps de réaction suffisant.

À vélo ou à moto

Les cyclistes sont soumis aux mêmes règles de sécurité routière que les automobilistes. Ils doivent toutefois circuler à l’extrême droite de la voie et signaler leurs intentions avec les signes appropriés.

Malgré le port du casque, les cyclistes restent peu protégés et souvent vulnérables; pour prévenir les collisions et les chutes, ils surveilleront notamment ces sources de risque :

• Les portières des véhicules stationnés sur le bord de la rue
• Les autobus (et tout véhicule qui s’arrête fréquemment)
• Les entrées commerciales et privées
• Les possibilités de virage à droite

Le bon état de leur vélo contribue à leur sécurité; le fait d’être visibles de jour comme de nuit aussi!

Comme les cyclistes, les motocyclistes doivent s’assurer d’être bien vus en toute situation. La plupart des accidents impliquant une moto et une auto s’expliquent par la vitesse, mais… souvent, l’automobiliste n’aura même pas aperçu la moto avant la collision.

En cas de chantier routier

Si des cônes orange « décorent » soudain la route, efforcez-vous de rester zen. Suivez simplement les indications données : les imprudences, en particulier les excès de vitesse, mettent en péril la main-d’œuvre des chantiers.

Si vous souhaitez éviter les retards causés par la construction et les détours, vous pouvez planifier vos déplacements : consultez le site Internet de Québec 511 ou composez le 511 pour le service téléphonique.

De bonnes habitudes à garder ou à adopter

Cet été, nous pouvons tous faire notre bout de chemin pour tracer un bilan routier positif :

• Respecter le Code de la route
• Éviter les distractions en tous genres
• Rester calme, courtois et tolérant

Sur ce, bon partage de la route et… bon été!

Profitez du partenariat entre Communauto et La Capitale!

Si vous êtes abonné Communauto, demandez une soumission d’assurance à La Capitale pour additionner les économies et les avantages sur vos assurances auto, habitation ou véhicules de loisirs!