MONTRÉAL, le 9 sept. 2020 – Communauto, l’Agence de mobilité durable et la Ville de Montréal ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un projet pilote qui permettra aux utilisateurs d’un véhicule en libre-service (VLS) sans réservation FLEX de Communauto de terminer un trajet au centre-ville sur un espace de stationnement tarifé.

Depuis quelques jours déjà, un premier groupe d’utilisateurs expérimente cette option dans le quadrilatère compris entre les rues Viger, Sherbrooke, St-Hubert et Guy. Pour en profiter, les participants du projet pilote utilisent l’application de Communauto pour indiquer le numéro de l’espace de stationnement utilisé. Ils sont alors autorisés à libérer leur véhicule moyennant un tarif forfaitaire de cinq dollars (5,00 $).

Si cette première phase test s’avère concluante, tous les usagers des véhicules en libre-service FLEX de Communauto auront accès à cette option d’ici la fin du mois de septembre. À Montréal, où la demande pour l’autopartage est en forte croissance, le parc de Communauto qui compte déjà plus de 2 000 véhicules, a grandi cette année de près de 400 unités auxquelles s’ajouteront 80 nouvelles au cours du mois de septembre.

Ce projet est le fruit d’une longue réflexion qui a entre autres abouti à la mise en œuvre de nouvelles politiques par la Ville de Montréal pour favoriser l’autopartage et la mobilité. Il est également le résultat de développements technologiques réalisés par l’Agence et Communauto, de même que d’un investissement concret de la part des deux organisations, investissant ainsi à la fois dans ce partenariat mais également pour la mobilité urbaine à Montréal.

« Au cours des trois dernières années, animés par une volonté d’offrir des options de mobilité supplémentaires et de faciliter les déplacements à Montréal, nous avons mis en place plusieurs changements réglementaires qui visent à favoriser le déploiement de l’autopartage et des VLS, particulièrement au centre-ville. Nous sommes heureux de voir se concrétiser ce projet pilote avec Communauto, qui permettra aux Montréalaises et aux Montréalais de gagner le centre-ville en toute quiétude et de stationner facilement leur VLS. Le grand taux de roulement des VLS saura certainement profiter aux commerçants du centre-ville, qui ont présentement besoin de soutien, sans entraver à long terme les espaces de stationnement sur rue »,  a déclaré M. Éric Alan Caldwell, responsable de l’urbanisme et de la mobilité au sein du comité exécutif de la Ville de Montréal.

« Nous sommes fiers de cette collaboration avec Communauto qui s’inscrit directement dans les actions et mandats de l’Agence », a souligné M. Laurent Chevrot, directeur général de l’Agence de mobilité durable. « La vision et l’ouverture de la Ville à effectuer les changements réglementaires requis, de même que de la mise en œuvre de ce projet pilote devraient permettre de stimuler l’autopartage et d’améliorer l’utilisation de l’espace public, tout en offrant une plus grande flexibilité et un accès élargi au centre-ville. Dans le contexte actuel notamment, nous sommes confiants que de multiplier ce type d’initiatives encouragera les utilisateurs de l‘autopartage à se rendre plus souvent au centre-ville, favorisant, par ricochet, tant une meilleure rotation dans les espaces de stationnement, qu’un soutien additionnel aux efforts de relance économique. »

Une voiture en libre-service est utilisée à Montréal jusqu’à 13 fois par jour par des usagers différents.
Les véhicules FLEX terminant leur course dans un des espaces autorisés au centre-ville (espaces pour vignettes 403/405 qui sont déjà réservés à l’autopartage) restent immobilisés moins de 2 heures, avant la prochaine utilisation.

« Notre objectif est de contribuer à optimiser l’utilisation de l’espace de stationnement disponible au centre-ville tout en rendant encore plus convivial l’utilisation d’un service qui permet de déplacer plus de personnes qu’une voiture privée. Cette offre se veut un complément aux services déjà disponibles comme le transport en commun, le taxi et le vélopartage pour les déplacements pour lesquels l’utilisation d’une voiture reste nécessaire. L’espace utilisé nous sera facturé au plein tarif mais sera refacturé à nos usagers sur la base d’un coût moyen qui pourra être rajusté en besoin. Il ne s’agit donc en aucun cas d’une mesure visant à subventionner l’utilisation de la voiture pour se rendre au centre-ville », a souligné pour sa part M. Benoît Robert, président et fondateur de Communauto.

Selon des études réalisées dans différentes villes américaines, une voiture en libre-service sans réservation remplace entre 7 et 11 véhicules privés, tandis qu’une voiture en autopartage avec réservation remplace à Montréal 10 voitures privées.

À propos de l’Agence de Mobilité durable

L’Agence de mobilité durable est une organisation paramunicipale qui a pour mission de veiller à la gestion, à l’application de la réglementation et au développement innovant du stationnement tarifé, sur rue et hors rue, sur l’ensemble du territoire de la ville de Montréal. Elle contribue par son leadership à améliorer l’expérience client, le partage de la rue et l’occupation du domaine public, en soutenant les actions qui favorisent la mobilité urbaine. Entre autres, l’Agence travaille à améliorer l’expérience client, le partage de la rue et l’occupation du domaine public.

Depuis le 1er janvier 2020, les activités de Société en commandite Stationnement de Montréal, de même que celles du Service d’application réglementaire de stationnement (SARS) qui relevait du Service de police de la Ville de Montréal, ont été transférées à l’Agence de mobilité durable.

À propos de Communauto

Fondé à Québec en 1994, Communauto est le plus important service d’autopartage au Canada et le plus ancien en Amérique du Nord. Présent sur deux continents dans 14 villes (Edmonton, Toronto, Kitchener / Waterloo, Hamilton, Guelph, Londres, Kingston, Ottawa, Gatineau, les régions de Montréal et Québec, Sherbrooke, Halifax et Paris en France) avec une flotte de plus de 3000 véhicules, c’est l’un des rares opérateurs offrant à sa clientèle l’accès à des véhicules en libre-service disponibles sans réservation ou avec réservation. La mission principale de Communauto est de réduire l’impact de la voiture sur les villes tout en améliorant l’accès à la mobilité au cœur de celles-ci. Communauto établit de solides partenariats avec les sociétés de transport en commun et offre le plus grand parc de voitures électriques en partage au Canada, dans certaines villes.

Source : Communauto

Renseignements :

Communauto
Marco Viviani
Vice-président, développement stratégique
drp@communauto.ca | 514 316-6500

Agence de mobilité durable
Caroline Martel
Conseillère, communications et relations publiques
cmartel@agencemobilitedurable.ca | 514 868-3795